Vous avez probablement déjà lu notre page décrivant la monnaie libre, et avez entendu parler de la Ğ1 (prononcez “June”), de la blockchain, des logiciels Duniter, Cesium et Sakia, de la Théorie Relative de la Monnaie (TRM) ou encore de la Toile de Confiance et des certifications. Nous vous proposons ici un bref rappel de ces termes puis de détailler le mode d’emploi pour rejoindre la communauté de la monnaie libre.

Quelques définitions pour commencer

Tout commence avec la Théorie Relative de la Monnaie, écrite par Stéphane Laborde en 2010. Cette œuvre démontre mathématiquement l’existence d’un outil de mesure invariant dans le temps et l’espace pouvant servir une économie juste et égalitaire dans l’accès au pouvoir monétaire : la monnaie libre.  Chaque membre de la monnaie libre co-crée tous les jours la monnaie sous forme de Dividende Universel (DU).

Il est possible de développer des outils informatiques (logiciels) pour utiliser concrètement la monnaie libre tous les jours. Le logiciel Duniter a été créé dans cet objectif. Il utilise la blockchain, outil technologique utilisé entre autre par le Bitcoin : l’ensemble des transactions sont écrites dans des “livres de comptes” (appelés nœuds) répartis entre les différents utilisateurs. Le réseau fonctionne en pair-à-pair numérique (Peer to Peer), assurant ainsi une transparence et une inviolabilité de ce qui est inscrit dans la blockchain (il est impossible de modifier une information dans la blockchain sans réécrire l’ensemble des nœuds). Tout est inscrit dans la blockchain : transaction entre membres, création de Dividende Universel, création de compte, certifications… Les logiciels clients Cesium et Sakia permettent de créer des comptes sur la blockchain et de réaliser des transactions entre individus.

Nous pouvons maintenant entrer dans le vif du sujet : comment créer un compte et échanger de la monnaie libre ?

1. Échanger avec la monnaie libre

Pour échanger avec la monnaie libre, c’est très simple ! Il suffit de se créer un compte via Cesium (disponible en application Web ou en logiciel à installer localement sur PC) et de trouver des utilisateurs avec qui échanger des biens et services contre des Ğ1 ! De nombreux services sont déjà disponibles en Ğ1 (voir le Bon Coin Libre Ğchange). Une autre possibilité fortement encouragée est de proposer directement des biens et services contre des Ğ1. Le compte créé est également appelé compte porte-feuilles.

A ce stade, vous n’êtes pas membre de la Toile de Confiance et ne recevez pas de Dividende Universel, mais cela ne vous empêche pas de déjà échanger des biens et services avec des Ğ1 ! 

Il est donc important de différencier compte membre et compte porte-feuilles.

Logiciel client Cesium

2. Différences entre compte membre et compte porte-feuilles

Le compte porte-feuilles :

  • Chaque individu peut créer et posséder autant de comptes porte-feuilles qu’il le souhaite.
  • Le possesseur du compte peut être une personne physique ou morale (société, association, etc…).
  • Ce compte ne permet pas de co-créer la monnaie et de recevoir un Dividende Universel quotidiennement.

Le compte membre :

  • Chaque individu ne peut posséder qu’un seul et unique compte membre.
  • Une entité autre qu’une personne physique ne peut pas créer de compte membre.
  • Un compte membre est accepté lorsqu’il est certifié par 5 autres membres déjà certifiés. Il rentre alors dans la Toile de Confiance.
  • Le compte membre co-crée la monnaie et reçoit quotidiennement un Dividende Universel.

3. La Toile de Confiance et la Licence Ğ1

La Toile de Confiance représente le réseau de membres co-créateurs de monnaie libre Ğ1 par Dividende Universel. Pour rejoindre la Toile de Confiance, il est nécessaire de “montrer patte blanche”, c’est à dire de se faire certifier par 5 autres membres dans le respect de la licence Ğ1. La première étape est donc de lire attentivement la licence et de bien comprendre les enjeux.

Les enjeux sont de sécuriser aussi rigoureusement que possible la Toile de Confiance, en s’assurant qu’à chaque compte membre correspond une seule et unique personne (qui existe bel et bien en chair et en os !). Ceci afin d’éviter la création de doubles comptes, de robots ou autres de personnes souhaitant créer artificiellement plus de monnaies que les autres ! Il est donc primordial de comprendre que cette étape de certifications est absolument nécessaire d’un point de vue sécurité de la Toile de Confiance, même si elle nécessite un effort de sociabilisation non-négligeable.

A la lecture de la licence, on comprend bien qu’il est nécessaire de se faire identifier comme personne par les autres membres de la communauté. Il est donc nécessaire de les rencontrer “en vrai” au moins une fois et de s’intégrer à la communauté en échangeant des biens ou des services, en participant à la compréhension de la monnaie libre par le plus grand nombre, etc… Mais ça tombe bien, de nombreux collectifs existent dans toute la France et il est très facile de rencontrer des membres dès lors que l’on est intéressé par les problématiques de la monnaie, de citoyenneté, de démocratie ou de logiciel libre !

Si vous habitez la région Île-de-France, nous vous invitons grandement à venir nous rencontrer aux Mardis de la Monnaie Libre (voir Agenda) !

4. Créer son compte membre et obtenir son Dividende Universel

Une fois toutes les étapes précédentes accomplies, il vous suffit de créer votre compte membre via Cesium et de faire votre demande d’adhésion. Les personnes que vous aurez rencontré au cours des différents événements (apéros monnaie libre, Install Parties, RML, Ğeconomicus…) vous certifieront. Lorsque vous recevrez cinq certifications, vous rejoindrez alors la Toile de Confiance et créerez vos premiers DUs.

Voici un excellent tutoriel publié par Librelois expliquant la création d’un compte membre.

Le site duniter.org propose également un excellent résumé de la marche à suivre pour obtenir et utiliser des Ğ1.

5. Liens utiles